PRESSE / LE MARIAGE DE FIGARO - Beaumarchais


«  Agnès Régolo prend le parti de la "gaieté guerrière". Un parti pris dont elle n'abuse pas, qui emmène le spectateur là où il doit aller, c'est-à-dire jusqu'au bout sans une seule seconde d'ennui, et avec beaucoup de plaisir, respectant l'esprit et la lettre de Beaumarchais : audacieux, insolent, charmeur. D'autant plus que la distribution est parfaite. »

Nice Matin, avril 17

 

« Beaucoup de spectateurs sont venus applaudir des comédiens excellents, au jeu dynamique, incarnant des personnages crédibles et drôles. La mise en scène d'Agnès Régolo, épurée, sans artifices ni effets superflus, permet à la prose insolente de Beaumarchais de prendre toute sa dimension satirique. »

Le Dauphiné Libéré, avril 17

 

« La metteure en scène Agnès Régolo, a donné un sens très contemporain à l’œuvre de Beaumarchais, soutenue par des acteurs brillants. »

La Nouvelle République, Mars 17

 

« Le Mariage de Figaro de Beaumarchais donné vendredi au Théâtre Maurice Novarina par la Compagnie Du Jour au Lendemain a été un véritable régal. "Choisir de monter le Mariage de Figaro, c'est choisir le parti de la gaieté" déclare la metteure en scène, Agnès Régolo. Ce fut une réussite. Son parti pris de la modernité pour la mise en scène n'a en rien nui à la pièce qui était portée par d'excellents comédiens. »

Le Dauphiné Libéré - Mars 17

 

« Du XVIIIe siècle à nos jours, est-ce que tout a vraiment changé ? Rien n'est moins sûr et c'est sur cette résonance que la metteuse en scène Agnès Régolo parvient à révéler, sans occulter les progrès : une femme à la mise en scène de cette pièce en est le gage... Les comédiens de la compagnie Du Jour au Lendemain ont donné corps et voix au texte, sans fausse note... Avec une mise en scène élégante. »

Le Dauphiné Libéré - Mont Blanc, déc. 16

 

« Cette pétillante comédie a été intelligemment revisitée avec une énergie très contemporaine par Agnès Régolo, dans une mise en scène joyeuse et enjouée... Deux heures durant, les septs comédiens de la troupe - excellents - portent l'intrigue à son dénouement, tambour battant : le rythme est endiablé à l'image de la folie enfiévrée de cette « Folle journée ». »

Dernières Nouvelles d'Alsace, oct. 16

 

« Agnès Régolo éclaire le sens politique, révolutionnaire et féministe de la pièce. Le jeu des acteurs, tous très bons, met en valeur le texte qui n'a pas vieilli, la puissance et le pouvoir d'oppression ayant juste changé de mains et de forme ! »

Femme actuelle, Juillet 15

 

« Agnès Régolo donne un sens très contemporain à l’œuvre de Beaumarchais ici intelligemment dépoussiérée. Le spectacle est délicieusement impertinent et résolument pertinent ! »

Vaucluse Matin, juillet 15

 

« Le public ne s'y trompe pas et, conquis par ce beau spectacle, sort du théâtre le sourire aux lèvres, conscient d'avoir passé un excellent moment de théâtre populaire, politique, engagé et terriblement efficace. »

Le Bruit du Off, Juillet 2015

 

« Agnès Régolo a créé la pièce de Beaumarchais avec une belle intelligence du texte, de la scène, des acteurs. Elle en a gardé la drôlerie mais surtout la force révolutionnaire, la revendication d'égalité, de liberté, l'impertinence de cette raison qui s'impose et va quelque mois après l'écriture renverser le système monarchique, l'incroyable actualité, sans la déplacer dans un présent fatice, ni reconstituer vraiment l'époque... Un régal. »

Zibeline, fév. 15

 

« Agnès Régolo donne un sens très contemporain à l’œuvre de Beaumarchais ici intelligemment dépoussiérée. Le spectacle est délicieusement impertinent et résolument pertinent ! »

Vaucluse Matin, juillet 15

 

« Le public ne s'y trompe pas et, conquis par ce beau spectacle, sort du théâtre le sourire aux lèvres, conscient d'avoir passé un excellent moment de théâtre populaire, politique, engagé et terriblement efficace. »

Le Bruit du Off, Juillet 2015

 

« Rires garantis, admiration aussi. Pour le rythme endiablé soutenu par des acteurs sans faiblir, et pour le message socio-politique du sieur Beaumarchais ! Et si le XXI ème siècle en berne en prenait de la graine ? »

Le Dauphiné Libéré, fév. 15

 

« Sept comédiens et pas une faute de goût dans ce spectacle souverainement léger, qui ne perd pas un mot de la lutte des classes entre possédants et exploités réunis. »

La Provence, fev. 15

 

« Agnès Régolo a eu l'intelligence de proposer une mise en scène au service de la lisibilité de l'oeuvre, dont l'actualité éclate. Les personnages sont crédibles, drôles quand il le faut posés ou rapides quand le texte accélère... tout est juste ! Le Mariage de Figaro est là dans toute sa force, à portée de tous. »
Zibeline, oct. 14


« Comment faire aimer le théâtre au plus grand nombre ? Agnès Régolo vient de répondre à cette délicate question d'une manière enjouée, joyeuse, ludique et intelligente. Porté par des comédiens au diapason, à l'unisson, donnant un spectacle haut de gamme. Le public a raffolé des aventures de Suzanne et Figaro revisitées à la sauce rock, un rien déjantées. »

La Marseillaise, oct. 14

 
« Festif, ce spectacle sur le désir et la liberté de parole possède de beaux atouts d'ensemble. Notamment de dépoussiérer Beaumarchais en le rendant joyeux et à la portée de tous les publics. Ce spectacle rend Beaumarchais vivant, très vivant. »

La Provence, sept. 14